22 /
03 /
2017

Le Lycée Massena classé au titre des Monuments Historiques

Etablissement emblématique de la ville de Nice, le lycée Masséna est désormais classé aux Monuments Historiques pour sa valeur architecturale unique.
Son bâti aussi original qu’exceptionnel, se distingue par la qualité de sa construction, son état de conservation, ainsi que sa rareté. Le lycée est renommé pour son architecture comportant de nombreuses mosaïques, des jeux de toits, une certaine influence italienne ainsi que la tour de l’horloge, symbole du lycée. Sur le cadran de cette dernière est inscrite la devise du lycée « Horas ne numerem nisi serenas »  – Je souhaite ne compter que les heures heureuses.

Des générations d’élèves s’y sont succédées depuis sa création en 1820 en tant que Collège Royal, devenu Lycée Impérial en 1860.
En 1864, sur 470 élèves, 221 étaient originaires du Comté de Nice, 64 du département, mais de la rive droite du Var, 170 étaient étrangers au département et 15 à la France.
En 1963, le lycée de garçons de Nice fut officiellement dénommé Lycée Masséna en souvenir de l’active participation du Maréchal d’Empire André Massena, à la construction du premier Lycée Impérial.
De gros travaux eurent lieu en 1875-1876 et de nouveau à partir de 1909 sous la conduite de l’architecte Henri Ebrard, pour le moderniser et l’adapter au nombre croissant d’élèves. Un nouvel édifice fut de nouveau inauguré en 1931.
Parmi les élèves illustres ont défilé Yves Klein et son Bleu éponyme, le romancier Romain Gary, et les célèbres écrivains Jean d’Ormesson, Max Gallo, ou encore Didier Van Cauwelaert.

Aujourd’hui, le lycée accueille 1637 élèves, dont 832 de la seconde à la terminale et 805 en classes préparatoires grandes écoles.
La Région et l’AREA en tant que maître d’ouvrage délégué, ont conduit une vaste opération de rénovation de l’établissement dans le cadre du Plan Lycée Réussite de 1992 à 1995.